2008 Maroc Grand-Sud, Tarfaya, Saint-Exupéry, La Casamar ou Casa del Mar, Aéropostale

مشاهدة
أخر تحديث : الخميس 13 أبريل 2017 - 4:51 مساءً
2008 Maroc   Grand-Sud, Tarfaya, Saint-Exupéry, La Casamar ou Casa del Mar, Aéropostale



Sur les Traces de “La Ligne” et de l’ Aéropostale.

Lu Dans “Le Soir” en Avril 2017 : “Le Petit Prince vole haut dans le ciel de la littérature mondiale. Le livre d’ Antoine de Saint-Exupéry, publié en 1943, à New-York, a célébré sa 300è traduction. Vers l’ HASSANYA, le dialecte des tribus maures de CAP JUBY, l’ actuelle TARFAYA, au sud du Maroc, une ville dans laquelle l’ aviateur écrivain a séjourné, où il a écrit son premier roman, Courrier Sud, publié en 1929, et qui a été une source d’inspiration pour Le Petit Prince.”

WIKIPEDIA :
Tarfaya (en arabe : طرفاية) est une ville du sud du Maroc, appelée Villa Bens pendant la période espagnole. Elle est située sur la côte de l’océan Atlantique, à 890 km au sud-ouest de Rabat.

Sa population s’élève à 5 615 habitants en 2004, elle est située dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia el Hamra.

AEROPOSTALE :
En 1927, commença la grande aventure de l’Aéropostale, société de transport de Toulouse dont le fondateur, l’industriel Latécoère, croyait fermement à l’avenir de l’aviation comme moyen de transport commercial et de communication entre les hommes. Il engagea, pour mettre en place un réseau de lignes aériennes, un pilote de guerre, Didier Daurat, personnage intransigeant mais juste, qui parvint à pousser les hommes aux limites de leurs possibilités. L’aviation était encore une activité nouvelle et un peu mystérieuse, pour ne pas dire mythique. Elle attirait ainsi des hommes jeunes et pleins d’ambition, débutants pour la plupart, et prêts à conquérir le monde entier en vivant intensément.

L’aérodrome de Cap Juby, à proximité, fut une importante escale des lignes de l’Aéropostale. Antoine de Saint-Exupéry y fut nommé chef d’escale en 1927. Il y resta 18 mois, négocia avec les tribus maures insoumises, la libération des pilotes prisonniers et y écrivit son premier roman, Courrier sud.

Le 28 septembre 2004, un musée y a été ouvert, créé par l’association Mémoire d’Aéropostale, soutenue notamment par la mairie de Toulouse et Airbus. Ce musée a notamment été inauguré par le célèbre journaliste aéronautique Bernard Chabbert, dont le père participa également à l’aventure de l’Aéropostale.

المصدر

تعليق من حسابك فيس بوك

رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر: يسمح التعليق بصورة موضوعية بعيدا عن التجريح، السب، القذف أو التعرض للمقدسات.
ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء و المقالات المنشورة في الجريدة لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء أسكي الصحراء وهي تلزم بمضمون كاتبها حصرياً.